logo
140628SerignantRossonCrow
AUJOURD'HUI EXPOSITIONS EVENEMENTS SPECTACLES VERNISSSAGES EDITOS
parisART recherche un-e COMMERCIAL-e MOTIVE-e connaissant le marché de l'art
RECHERCHER


NOW | EXPOSITIONS

Maeva Cunci, Dominique Gilliot, Sans titre (bibliothèque suspendue), 2012. Bois de coffrage, livres, papier craft, oranges et briques. 806 x 60 x 20 cm.<br><br>Courtesy Le Néon, © Maeva Cunci et Dominique Gilliot
Maeva Cunci, Dominique Gilliot
Sisyphe papier
21 janv.-18 fév. 2012
Vernissage le 21 janv. 2012
Lyon 1er. Le Néon
A la fois carnet de route de résidence, journal intime et billet d'humeur, inspiré par la collecte de différents objets trouvés aux abords de l'atelier, Sisyphe papier témoigne de la méthode de travail des artistes, faite de dérive poétique et de flânerie, de jeux d'associations, où le hasard et l'improvisation sont les meilleurs des compagnons.
fleche suivante1/1


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Autres expos des artistes
puce rouge Rendez-vous 07
puce rouge Traucum

Communiqué de presse
Maeva Cunci, Dominique Gilliot
Sisyphe papier

Maeva Cunci danse, performe, crée des vêtements, chante parfois; Dominique Gilliot chante, performe, joue de l'orgue électronique, s'adresse au public souvent. Si elles ont chacune leur pratique respective, elles collaborent ponctuellement. Reliées par le même désir de s'adresser au public, elles manipulent le langage sous toutes ses formes: chanson populaire, exposé didactique, chorégraphie, texte écrit.

Si la performance constitue leur outil de prédilection, il faut préciser ce terme pour rendre compte de la nature de leur travail. En dehors du champ de l'art, performance rime plutôt avec prouesse, dépassement de soi, ou culture du résultat. Concernant Maeva Cunci et Dominique Gilliot, on pourrait parler de «performance basse résolution», sans fard ni effets de manche. Sans avoir la prétention d'être spectaculaires, virtuoses, ou géniales, elles préfèrent convoquer les romans photos, le Western, l'art de la cocotte en papier plutôt que la dérive situationniste de Guy Debord ou la déterritorialisation chez Gilles Deleuze, dont elles sont par ailleurs familières.

Il ne s'agit aucunement d'opposer une culture savante, qui serait élitiste et propre à la classe dominante, à une culture populaire de masse, tant cette dernière infuse un large spectre de références et de codes sociaux, rendant caduques les catégories ou les divisions de classes. Les deux artistes s'appuient sur des références et des codes aussi familiers que possible, de sorte à établir avec le public une intimité et une proximité qui joue sur un principe de reconnaissance, à la fois intuitif et affectif. D'où ce goût immodéré pour la chanson d'amour pop, très pratiquée par Dominique Gilliot, qui lui permet de trouver d'entrée de jeu un terrain d'entente, de créer le temps de la performance une micro-communauté, qui serait susceptible de se retrouver autour d'un langage commun et de quelques formes vernaculaires (conte, stand up, bal populaire...).
Marie Cozette

Vernissage
Samedi 21 janvier 2012

fleche suivante1/1

ANNONCES


ÉDITORIAL fleche_rouge
Snapchat. Le présent absolu
Avant l'existence des réseaux sociaux, les petits riens de la vie quotidienne des gens ordinaires n'avaient aucune valeur. Seuls les faits exceptionnels suscitaient l'intérêt et les scoops des photographes. Mais une logistique informatique puissante et hautement sophistiquée a changé la situation en élevant les faits dérisoires et futiles au rang de matière première d'une économie nouvelle basée sur un nouveau type de valeur, caractéristique de la société de l'information numérique :...
fleche Lire la suite
141001MarechalerieCritiques


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Réouverture du Musée Picasso à Paris ce samedi 25 octobre 2014
puce rouge  La Fondation Cartier pour l’art contemporain fête ses 30 ans avec 2 expositions exceptionnelles qui débutent ce 25 octobre
puce rouge  Flash mob vendredi 24 octobre 2014 à 13h pour défendre la liberté de création, suite à l’agression de l'artiste Paul McCarthy
puce rouge  Ce 27 octobre, la Fondation Louis Vuitton ouvre ses portes
puce rouge  Disparition de Marcel Notargiacomo, figure des cultures urbaines et populaires
puce rouge  La nouvelle revue OpticalSound sort son 2e numéro
puce rouge  Emma Lavigne, nommée directrice du Centre Pompidou Metz
puce rouge  Budget 2015 du ministère de la Culture et de la Communication
puce rouge  Le sculpteur béninois Kifouli Dossou, lauréat du prix Orisha pour l'art contemporain africain
puce rouge  Tous photographes! Une charte des bonnes pratiques dans les établissements patrimoniaux
puce rouge  Décès de Gérard Violette, directeur emblématique du Théâtre de la Ville
puce rouge  Le nouveau Prix Orisha récompensera le 2 octobre un artiste de la scène africaine subsaharienne
DIAPORAMA

Anthony McCall, Throes drawings, 2011. Pastel sur papier. 56 x 76 cm
Jimmy Robert, Untitled, 2007. Installation, matériaux divers.



pub pub
Avec Ownsport, bénéficiez d´un coach sportif diplômé dès 19€/h pour des cours sur mesure à votre domicile !

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales