logo
160308CracSete
AUJOURD'HUI EXPOSITIONS EVENEMENTS SPECTACLES VERNISSSAGES EDITOS
RECHERCHER


NOW | EXPOSITIONS

Evgueny Antufyev, Dame bleue, détail, 2009. Ttissus.  H: 60cm<br><br>Courtesy Galerie L&rsquo;Aléatoire © Evgueny Antufyev
Evgueny Antufyev
Objets Protecteurs
04 mai-29 mai 2010
Vernissage le 04 mai 2010
Paris 5e. Galerie L’Aléatoire
Les objets protecteurs d'Evgueny Antufyev sont des cocons, des «êtres» de chiffons créés pour protéger du monde extérieur. Les tissus usés, vieux bouts de vêtements encore «habités» par leurs anciens propriétaires se transforment en poupées étranges, embryons d'un petit peuple d'êtres zoomorphes ou anthropomorphes.
fleche suivante1/1


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Communiqué de presse
Evgueny Antufyev
Objets Protecteurs

Evgueny Antufyev, jeune artiste originaire de Sibérie, prix Kandinsky 2009, expose pour la première fois en France. «Objets protecteurs», une exposition d'objets de tissus, de broderies et d'installations qui nous parlent de la terre utérine, du lien perdu entre l'homme et la nature.

«Il faut comparer le cœur à un lieu où jamais la lumière ne brille, et le cacher plus encore que les parties les plus intimes du corps. Parce que la véritable honte réside dans le cœur, et si on l'ouvre, tout le monde rira de lui», Ilia Massodov.

Evgueny Antufyev est né à Touva, république bouddhiste et chamaniste du sud de la Sibérie. Un territoire isolé, entouré de montagnes et de frontières closes que seules deux routes relient à la Russie. Touva, l'image parfaite de la terre utérine, là où on l'on peut «dormir dans le noir comme un embryon». Imprégné de cet espace métaphysique complexe, l'artiste a édifié son propre système de repères dans sa relation avec le monde.

Les objets protecteurs d'Evgueny Antufyev sont des cocons, des «êtres» de chiffons créés pour protéger du monde extérieur. Les tissus usés, vieux bouts de vêtements encore «habités» par leurs anciens propriétaires se transforment en poupées étranges, embryons d'un petit peuple d'êtres zoomorphes ou anthropomorphes, dont les expressions parfois terrifiantes ne cherchent qu'à écarter la peur.

Ses installations, «mandala» d'objets hétéroclites, assemblent des petits «trésors» d'enfant, des fleurs, des insectes, des bouts d'os, des crânes d'animaux sauvages, des dents. L'objet devient mémoire physique, d'un lieu, d'un moment. Il les ordonne de façon à recréer une harmonie , un équilibre. «J'ai l'impression, dit-il, que si on met tous les objets à la bonne place, alors il doit obligatoirement se passer quelque chose… alors tout se remet dans le bon ordre, dans la vie, partout… il suffit juste de choisir les bons objets et de les placer.»

Des objets «investis», par lesquels Evgueny Antufyev crée un entourage sacré mêlant sa famille et sa terre, un chemin de retour vers la matrice perdue, le monde idéal, là où la peur n'existe pas.





fleche suivante1/1

ANNONCES


160408MarechalMarcJohnson
ÉDITORIAL fleche_rouge
Editos, et d'autres choses, à venir
J'ai depuis plusieurs mois suspendu la rédaction de mes éditos hebdomadaires. Pour deux raisons: 1° la rédaction d'un livre qui me tient à cœur; 2° la refonte totale du site que vous découvrirez dans les prochaines semaines. J'ai hâte de reprendre la publication des éditos pour interroger et partager avec vous les mouvements et soubresauts des arts, des images et de la culture. Merci de votre fidélité à parisART.
A bientôt. 
André Rouillé

fleche Lire la suite
160330JeuPaume
160330Le104Orphelins


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Les nouveaux membres du conseil d’administration du Centre Pompidou
puce rouge  Assemblée générale de l’ANdEA : pour une politique responsable des écoles supérieures d’art
puce rouge  La galerie Dukan déménage rue des rosiers au marché aux puces de Saint-Ouen
puce rouge  Le Centre national des arts plastiques met en ligne sa collection
puce rouge  Appel à candidatures bientôt ouvert pour l’Académie des savoir-faire de la Fondation Hermès
puce rouge  La 12ème édition de la Nuit européenne des musées aura lieu le 21 mai 2016
puce rouge  Les lauréats 2016 du Grand prix de la Ville de Vallauris annoncés
puce rouge  Marion Zilio, nommée directrice du YIA Art Fair
puce rouge  Cinq candidats en lice pour la direction du Théâtre de Cité internationale
puce rouge  «Galeristes»: un nouveau salon au Carreau du Temple
puce rouge  10e édition des Journées européennes des Métiers d’Art
puce rouge  Agnès Alfandari nommée Directrice du numérique à l’Institut français
DIAPORAMA

Raphaël Zarka, Les Formes du repos, 2003
Jace, Mon Seigneur!, 2010. Acrylique sur papier, 67,7 X 50,7 cm.



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales