logo
141115CracSeteArchipel
AUJOURD'HUI EXPOSITIONS EVENEMENTS SPECTACLES VERNISSSAGES EDITOS
parisART recherche un-e COMMERCIAL-e MOTIVE-e connaissant le marché de l'art
RECHERCHER


NOW | EXPOSITIONS

Olivier Mosset, Toblerone, 2005. Polyèdre de glace à 8 faces. 180 x 220 x 180 cm. Vue de l&rsquo;exposition à La Salle de bains, 2006.<br><br>Courtesy macLYON, © Olivier Mosset. Photo: Olivier Vadrot.
Olivier Mosset
A step backwards. Bob's Kitchen. Caprice...
11 sept.-31 déc. 2010
Vernissage le 10 sept. 2010
Lyon 6e. Musée d´art contemporain de Lyon
L'oeuvre d'Olivier Mosset limite les moyens expressifs au maximum, évitant autant que faire se peut tout affect. Elle déploie une méditation sur le devenir de la peinture à l'ère du capitalisme mondialisé.
fleche suivante1/1


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Communiqué de presse
Olivier Mosset
A step backwards. Bob's Kitchen. Caprice. Carré bleu sur fond blanc. Cimaises. Dave's corner. Duster. Escrot. Estate. Les Socles révolutionnaires. Skylark. Sun City. Toblerones. Trésor public

L'oeuvre d'Olivier Mosset, dès le départ radicale, limite les moyens expressifs au maximum, évitant autant que faire se peut tout affect. En 1965, il commence à peindre de petits tableaux verticaux représentant la lettre A en noir sur blanc (exposés en 1966 au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris, sur invitation de Jacques Villeglé).

Il participe en 1967 à la formation du groupe BMPT (initiales de Buren-Mosset-Parmentier-Toroni), dont l'une des revendications est celle de la désacralisation de la personnalité -par la remise en question du geste du peintre et de sa signature-, afin d'atteindre le "degré zéro" de la peinture et d'exposer publiquement leur volonté de rupture tant envers les institutions que les modèles artistiques reconnus.

Mosset répète un motif: un cercle noir de 15,5 cm de diamètre et de 3,25 cm d'épaisseur, peint au centre d'un carré de 100 cm x 100 cm. C'est la forme choisie qui devient signature. Entre 1966 et 1974, il peindra quelques deux cents tableaux avec des cercles.

En 1968, Mosset présente sa première exposition personnelle à la Galerie Rive Droite, à Paris. En 1972, en peignant une toile de 200 cm x 200 cm avec des bandes verticales grises et blanches, Mosset brouille à nouveau les pistes selon les principes même d'anonymat de BMPT. A partir de 1976, les rapports entre tons de couleur le conduisent progressivement au monochrome.

En 1977, Olivier Mosset expose à la 10ème Biennale de Paris une grande peinture rouge sur laquelle il a laissé les traces fines de lignes de crayon verticales et parallèles rappelant les bandes. Cette toile est la préfiguration de dix ans de monochromes, la plupart du temps de grands formats et, comme toutes ses toiles antérieures, dépourvus de titre.

En 1978, il rencontre Marcia Hafif avec qui il engage une réflexion qui mènera aux expositions "New abstraction" en 1983 et "Radical painting" en 1984.

En 1986, il participe à l'exposition "Tableaux abstraits" à la Villa Arson à Nice. La même année, à Genève, il présente pour la première fois des tableaux qui portent un titre. La première grande toile de cette série s'appelle A Step Backwards (Un pas en arrière), exposée ensuite à Lyon en 1987. En 1990, il représente la Suisse à la Biennale de Venise.

Olivier Mosset a collaboré ou cosigné des expositions avec des artistes aussi différents qu'Andy Warhol, Steven Parrino à la galerie Pierre Huber de Genève en 1990 ou encore John Armleder avec lequel il expose une oeuvre commune: une rampe de skate-board (Biennale de Lyon 1993).

Il a également réalisé des pièces d'art public et des sculptures en plein air (à Neuchâtel, à Bienne, à Toulouse par exemple), notamment les Toblerones, formes géométriques imposantes qui reprennent l'aspect des fameux chocolats suisses et des barrages antichars de la Seconde Guerre mondiale.

En 2002, pour l'"Exposition nationale Suisse 02", il expose l'installation Les Socles révolutionnaires. Olivier Mosset découvre, dans le jardin des Tuileries, les pierres des piédestaux ayant soutenu des statues de Muses à l'époque de la Révolution française. Il fait déplacer ces pierres (vestiges de la Révolution) et les place à Morat, sur le site conçu par Jean Nouvel. Par la suite, il présente un travail de juxtaposition inscrit dans la continuité de cette expérience, pour une exposition en 2003 à Noisy-le-Sec.

En 2003, il présente une rétrospective en deux volets simultanément au musée cantonal des beaux-arts de Lausanne et au Kunstmuseum de Saint Gall. Par la suite ses expositions le font voyager de Nîmes à Zürich, de Paris à New York en passant par Tucson.

En 2009, le Magasin de Grenoble présente Portrait de l'artiste en motocycliste, un portrait en creux d'Olivier Mosset qui expose sa propre collection privée.

fleche suivante1/1

ANNONCES


141116Le104sciarroni
ÉDITORIAL fleche_rouge
Snapchat. Le présent absolu
Avant l'existence des réseaux sociaux, les petits riens de la vie quotidienne des gens ordinaires n'avaient aucune valeur. Seuls les faits exceptionnels suscitaient l'intérêt et les scoops des photographes. Mais une logistique informatique puissante et hautement sophistiquée a changé la situation en élevant les faits dérisoires et futiles au rang de matière première d'une économie nouvelle basée sur un nouveau type de valeur, caractéristique de la société de l'information numérique :...
fleche Lire la suite
141106Le104IldiEldi
141111macparis2000


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Until Then: trois anciens de la galerie Yvon Lambert prévoient d'ouvrir un nouvel espace à St-Ouen
puce rouge  Polémique autour de la pièce Exhibit B de Brett Baileys, la liberté de création (encore) mise à mal
puce rouge  Décès du photographe Lucien Clergue, cofondateur des Rencontres d'Arles
puce rouge  Jours sombres pour la culture au Blanc-Mesnil (93): l’UMP étrangle le Forum
puce rouge  L'édition américaine de la Fiac reportée à 2016
puce rouge  Prochainement au Centre Pompidou, une nouvelle galerie sur le Design et l'Architecture
puce rouge  L'ex-directrice contestée du Frac Nord-Pas-de-Calais nommée à la tête de l’ENSA de Bourges?
puce rouge  5e édition d’Art Protects à la galerie Yvon Lambert, une vente au profit de l’Association AIDES
puce rouge  Inauguration du château de Rentilly, 2e lieu d’exposition du Frac Ile-de-France
puce rouge  SOON Paris: la nouvelle foire d’art contemporain consacrée à l’œuvre originale numérotée
puce rouge  Le Centre Pompidou inaugure une nouvelle galerie entièrement dédiée à la photographie
puce rouge  Esther Ferrer et Léa Barbazanges, lauréates du premier prix Marie-Claire, consacré aux artistes féminines
DIAPORAMA




pub pub
Avec Ownsport, bénéficiez d´un coach sportif diplômé dès 19€/h pour des cours sur mesure à votre domicile !

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales