ART | EXPO

À l’aide des étoiles et du soleil

09 Juin - 17 Sep 2017
Vernissage le 08 Juin 2017

L’exposition « À l’aide des étoiles et du soleil » au FRAC-Artothèque du Limousin réunit les œuvres de Flora Basthier, Gaëtan Kohler, Chloé Masson, Jean-Julien Ney, Ewa Sadowska et Aurélie Godard. Les installations, sculptures et vidéos des six artistes portent des interrogations communes sur les propriétés des matériaux, le déplacement, la frontière entre art et design et entre la forme et la fonction.

L’exposition « À l’aide des étoiles et du soleil » au Fonds régional d’art contemporain-Artothèque du Limousin réunit les œuvres de six artistes émergents qui ont partagé l’expérience du post-diplôme kaolin « art et design en céramique contemporaine » développé par l’École nationale supérieure d’art de Limoges, qui leur a permis de travailler pendant une année dans deux lieux majeurs de production de porcelaine : Limoges et Jingdezhen en Chine.

Six artistes émergents explorent la mobilité et les frontières entre art et design

Installation, sculpture, peinture, impression, ou encore vidéo : es œuvres de nature différentes se présentent soit isolément soit en regard les unes des autres, tandis que certaines ont même été réalisées collectivement. Ainsi le parcours permet-il de synthétiser les interrogations du groupe à un moment précis. Parmi ces thèmes se démarquent ceux du voyage, de la mobilité et des frontières entre art et design.

Une œuvre collective de Flora Basthier, Gaëtan Kohler, Chloé Masson, Jean-Julien Ney, Ewa Sadowska et Aurélie Godard ouvre l’exposition : cette installation réunit sur une étagère différents objets qui ont été ramenés par les artistes de Chine ou qu’ils ont réalisés pendant leur séjour. L’étagère fait office d’autel et chaque objet qui peut tenir dans la main, d’une sorte de talisman.

Une réflexion sur la matérialité, l’échelle et la fonctionnalité

Un ensemble de vidéos et de sculptures est consacré aux notions de matérialité, d’échelle, de fonctionnalité et de vision et témoigne de l’importance de la vidéo dans le travail des six artistes. La vidéo Dissolution urbaine de Flora Basthier montre une étape du travail de la céramique, le déplacement d’un vase en terre crue jusqu’à son lieu de cuisson. Une compilation de brèves vidéos d’Ewa Sadowska explore avec humour les limites entre réel et fiction.

Des photographies de sculptures de Chloé Masson intitulées Sculptures éclair , qui prennent l’apparence de forets, s’inscrivent dans un questionnement sur l’outillage et la construction que partage plusieurs artistes. Ainsi les sculptures modulaires de Flora Basthier ressemblent à un chantier de construction tandis que les instruments de mesure qu’elle a fabriqués en divers types de terre porte une réflexion sur les variations d’échelle et la diminution des matières lors de la cuisson.