ART | EXPO

30 ans – Non rétrospectif

10 Juin - 16 Sep 2017
Vernissage le 10 Juin 2017

L’exposition « 30 ans - Non rétrospectif » marque le trentième anniversaire de la galerie Oniris de Rennes. Pour l’occasion, des œuvres anciennes et récentes de réprésentants de l’abstraction sont à (re)découvrir, de Claude Viallat et Aurélie Nemours à François Morellet et Philippe Cognée.

L’exposition « 30 ans – Non rétrospectif » à la galerie rennaise Oniris célèbre le trentième anniversaire de la galerie avec des œuvres de onze artistes qui ont participé à son histoire. Tableaux, œuvres sur papier et sculptures se succèderont au rythme d’un accrochage qui changera au fil des semaines.

Une exposition collective pour les 30 ans de la galerie Oniris

L’exposition fête les trente ans de la galerie Oniris sans céder à une présentation rétrospective. Si elle invite à revivre les temps forts que sont les rencontres entre les artistes et les collectionneurs et à redérouler une histoire qui a permis de suivre le parcours de chaque créateur, c’est à travers des œuvres majeures déjà exposées mais aussi de très récentes encore jamais présentées.

L’exposition revient successivement sur les deux champs artistiques qui ont marqué l’histoire de la galerie : la géométrie abstraite avec des œuvres d’Aurélie Nemours, Julije Knifer, Véra Molnar, Norman Dilworth et François Morellet puis, dans un second temps, l’autre ensemble de peintres abstraits que forment Pierre Antoniucci, Jean-Pierre Pincemin, Christian Bonnefoi, Alain Clément, Claude Viallat et Philippe Cognée.

La peinture abstraite de Claude Viallat et Aurélie Nemours à Philippe Cognée

Les nombreux tableaux, œuvres sur papier et sculptures seront dévoilés au fur et à mesure des semaines au gré de multiples accrochages. Parmi les œuvres à (re)découvrir, notons celle, récente, de Claude Viallat, intitulée 2015-287, une large bâche sur laquelle est déclinée à l’acrylique le célèbre motif qui est devenu sa signature. Le tableau Viking I d’Aurélie Nemours, a été réalisé en 1949, date à laquelle l’artiste a choisi l’abstraction et a commence à développer une peinture faite de formes géométriques et de couleurs pures. Le tableau GONY 2, réalisé à la peinture à l’encaustique sur toile en 2014 par Philippe Cognée témoigne de la collaboration récente entre l’artiste et la galerie.